Première édition du Prix CAIDP pour l'accès à l'information : aucun prix décerné

  
  
16/12/2019 | Source: CAIDP
Première édition du Prix CAIDP pour l'accès à l'information : aucun prix décerné

Le Réseau des journalistes pour l’accès à l’information en Côte d’Ivoire (REJAIP-CI), en partenariat avec la Commission d’accès à l’information d’intérêt public et aux documents publics (CAIDP), a organisé ce vendredi 13 décembre 2019, à l’auditorium de la primature à Abidjan-Plateau, la première édition du prix CAIDP pour l’accès à l’information.


M. Jean-Antoine DOUDOU, Président du REJAIP-CI, a exprimé toute la gratitude de son organisation à M. MIEZAN Ezo, directeur de cabinet adjoint, représentant le Ministre de la Communication et des Médias, président de cette première édition du prix CAIDP pour l’accès à l’information, et également au Président de la CAIDP pour son appui institutionnel.


M. DOUDOU a d’entrée de jeu relevé l’importance de la mise en place d’un tel prix. «A voir tout cela de près, chers consœurs, chers confrères, journalistes, cette loi portant accès à l’information nous offre d’innombrables avantages dans l’exercice de notre métier, pour être des acteurs de bonne gouvernance, de transparence dans la gestion des biens publics, de démocratie dans notre pays. Et c’est à cela que le REJAIP-CI veut nous appeler en créant ce prix, qui est le creuset d’une saine émulation et de valorisation de nos compétences. Cela doit sonner comme un encouragement à la pratique de la loi 2013-867 du 23 décembre 2013, mais surtout, encourager les journalistes à réaliser des enquêtes, des reportages fouillés» argumentait le Président du REJAIP-CI.


A sa suite, M. KONE Mamadou, Secrétaire Général de la CAIDP, pendant son allocution, s’est réjoui de l’enthousiasme et de l’émulation suscités par ce prix, qui révèle, ainsi la volonté des acteurs et artisans, donc les femmes et hommes des médias, à faire de l’accès à l’information en Côte d’Ivoire une réalité. «Ce prix s’inscrit dans la politique du réseau de vulgariser les textes relatifs à l’accès à l’information d’intérêt publique, de promouvoir les droits de l’accès à l’information d’intérêt public, de créer un cadre d’échange dynamique et permanent entre les journalistes et la CAIDP, d’encourager également les plaidoyers partout où besoin est pour la prise de décision visant à faciliter l’accès aux documents publics et à appuyer toute initiative visant à promouvoir ou traduire dans les faits les activités de promotion de l’accès à l’information d’intérêt public», a affirmé le Secrétaire Général de la CAIDP.


Au terme de la délibération des membres du jury, aucun prix n’a été décerné aux 12 journalistes nominés issus de la presse papier, de la presse en ligne et de l’audiovisuel qui étaient en lice. « Nous sommes au regret de vous annoncer que le jury n’a pas pu trouver une production parmi celles retenues, toute de bonnes qualité, je précise, parce qu’elles ne respectent pas les critères de promotion de la loi instituant la CAIDP, objet même de l’institution de ce prix », a expliqué M. Mam CAMARA, journaliste et ex-président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), Président du jury.


La non désignation d’un lauréat pour cette première édition de ce prix est dû au non-respect du critère majeur de sélection. «Si vous ne saisissez pas la CAIDP dans la réalisation de votre article, on estime que vous n’êtes pas éligible, car vous ne respectez pas le critère de base. Le prix a été instauré pour faire la promotion de la CAIDP et de la loi. Le public a besoin de savoir qu’une belle production journalistique dans un grand genre a eu quelques contraintes pour l’accès à l’information que la CAIDP a décanté», a déclaré le Président Mam CAMARA. Il a par ailleurs demandé au REJAIP-CI de mener une bonne promotion dans les rédactions avec critères claires, afin d’amener les journalistes à aller vers des sujets d’investigations des genres, et puis éventuellement si difficultés il y a, saisir la CAIDP.


Une situation qui n’est pas la première du genre, en effet, en 2013 lors de la 15e édition de l’Ebony, prix récompensant le meilleur journaliste de l’année, aucun prix n’avait été attribué, le jury jugeant « trop moyen » le niveau des candidats.


Le prix CAIDP pour l’accès à l’information est un prix qui met un point d’honneur à la pratique et la promotion des grands genres journalistiques, tels que l’enquête, le dossier, le reportage et l’interview. Ce prix veut valoriser les compétences des journalistes et constituer un canal pour réconcilier les auditeurs, les téléspectateurs et les internautes avec les valeurs de la profession. Ce prix s’inscrit fortement dans la lutte contre les rumeurs et les fakes news et constitue un incitateur à la pratique de la bonne gouvernance.