TROISIEME EDITION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE L’ACCES UNIVERSEL A L’INFORMATION : LA CAIDP CHOISIT KORHOGO

  
  
28/09/2018 | Source: CAIDP
TROISIEME EDITION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE L’ACCES UNIVERSEL A L’INFORMATION : LA CAIDP CHOISIT KORHOGO
«Accès à l’information et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC), gage de l’émergence d’une société du savoir» tel est le thème autour duquel a été célébrée la troisième édition de la Journée Internationale de l’accès universel à l’information (JIAUI) en Côte d’Ivoire. Une célébration placée sous le parrainage de SEM AMADOU GON COULIBALY, Premier Ministre, Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat et sous l’égide du Ministère de la Communication et des Médias, avec l’appui technique et financier de l’UNESCO.

La Commission d’Accès à l’Information d’intérêt public et aux Documents Publics (CAIDP), a choisi la région du Poro, en l’occurrence la ville de Korhogo comme ville hôte devant accueillir les festivités liées à la célébration dans notre pays, de la troisième édition de la JIAUI, prévue le 28 septembre de chaque année.

Aussi, en prélude à la célébration de cette journée, la CAIDP a organisé une série d’activités, en vue de communier avec la population sur l’importance de cette journée dédiée à la promotion du droit du citoyen d’accéder aux documents d’intérêt public.

Ainsi, quatre (4) interviews ont été accordées aux radios locales à savoir Satellite-FM, Sinai-FM, Radio albayane et Radio Péléforo Gon. A côté de ces interviews comme précédemment annoncées, des sessions de formation ont également été organisées, les 26 et 27 septembre 2018, à l’intention des enseignants-chercheurs et des étudiants de l’Université Péléforo Gon COULIBALY, ainsi que des organisations de la société civile.

Ces sessions de formation ont permis aux participants de s’informer de l’existence de la loi relative à l’accès à l’information d’intérêt public, de s’approprier leur droit d’accéder à l’information et aux documents d’intérêt public et aussi de prendre conscience qu’à travers l’accès à l’information, ils peuvent utilement participer au processus démocratique et influencer positivement l’action des gouvernants.

Des participants qui se sont montrés très réceptifs, et qui, à travers leurs questions, suggestions et témoignages, ont démontré leur grand intérêt pour la thématique de l’accès à l’information.

La forte mobilisation des populations à la Préfecture de Korhogo, le vendredi 28 septembre 2018, jour de la célébration de la JIAUI, a une fois de plus confirmé toute l’attention qu’elles portent à la question de l’accès à l’information.


Rappelons-le, la célébration de la JIAUI en Côte d’Ivoire a pour objectif de confirmer l’engagement du Gouvernement ivoirien à renforcer la démocratie et encourager le contrôle de son action par l’ouverture aux citoyens des données publiques.

Le Premier Responsable de la CAIDP, M. KEBE Yacouba l’a bien souligné dans son allocution ; cette célébration a pour but de rappeler aux citoyens qu'ils ont désormais le droit d'accéder librement aux informations et aux documents publics.

« Le libre accès des citoyens aux documents publics est devenu, au même titre que la liberté de la presse et le respect des droits humains, un des indicateurs désormais pris en compte par les agences de notation, dans l'appréciation de la gouvernance d'un État. La Côte d'Ivoire fait partie de ces 22 pays africains qui permettent, à leurs citoyens, d'accéder sans discrimination, à tout document considéré d'intérêt public.». En effet, selon le Président de la CAIDP, le citoyen est plus éclairé quand il est mieux informé et par conséquent, il appréhende et adhère plus aisément aux projets initiés par l’Etat ou la collectivité pour son compte. Il a donc invité l’administration, souvent critiquée pour sa tendance au secret et à la rétention des documents, à ouvrir ses tiroirs et ses placards.

Le Président de la CAIDP a par ailleurs fait un bilan des requêtes reçues par la CAIDP. «En 2016 et 2017, sur un total de 117 demandes de documents dont il a été saisi, le Conseil des Commissaires de la CAIDP a rendu 10 décisions et permis, par sa médiation, la satisfaction de 107 demandes, permettant ainsi aux demandeurs d’obtenir la communication des documents sollicités». M. KEBE Yacouba a également rappelé que plus de 1000 personnes ont bénéficié des sessions de formation initiées par la CAIDP à travers l’organisation de 27 séminaires-ateliers, dont une caravane pour la promotion du droit d’accès à l’information à Yamoussoukro et Bouaké ; 212 Responsables de l’Information sur 393 ont été désignés suite à une demande de nominations adressées aux organismes publics.

L’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO), depuis 2016, instigatrice de la JIAUI à la suite de l’adoption de la résolution (38 C/70) proclamant le 28 septembre comme Journée Internationale de l'Accès Universel à l'Information, était représentée par Mme Evelyne DEBA. Dans son propos, il est ressorti que l’accès à l’information est directement lié à la jouissance de libertés et de droits fondamentaux et conditionne la réalisation de tous les objectifs de développement durable. Et que la révolution technologique est une chance pour le développement des individus et des sociétés. «Les Etats doivent développer des législations adéquates et garantir un accès universel à Internet. Ils doivent encourager le multilinguisme en ligne et hors-ligne afin que toutes les populations puissent obtenir les savoirs nécessaires dans leur langue maternelle» affirmait-elle, en précisant que l’UNESCO s’investit à travers ses programmes, aux côtés des pouvoirs publics, à combattre toute inégalité.

M. Daouda OUATTARA, Préfet de la région du Poro, et représentant le Ministre de la Communication et des Médias, s’est dit honoré de recevoir la CAIDP dans sa circonscription pour la célébration de cette Journée. «Notre devoir sera de faire en sorte que la flamme de l’accès à l’Information d’intérêt public et aux documents publics ne s’éteigne pas dans notre pays» a déclaré M. Daouda OUATTARA.


«La mission que vous nous assignez à compter de ce jour se poursuivra jusque dans toutes les contrées de notre département voire au-delà» a t-il promis.

«La loi n°2013-867 du 23 Décembre 2013 relative à l’accès à l’information d’intérêt public: catalyseur de la bonne gouvernance et de la démocratie participative», «La CAIDP : Gendarme de l’accès des citoyens aux informations et documents publics» et «Accès à l’information et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC)
NTIC, gage de l’émergence d’une société du savoir» ont été les principaux thèmes qui ont ponctué cette cérémonie, présentés respectivement par M. NGUESSAN-BALLE Brice, Conseiller technique du Président de la CAIDP, M. BAMBA Souleymane, Directeur des affaires juridiques et du contentieux et par M. KOUAME Barthélémy, Expert en TIC, Journaliste et chef d'entreprise.